Retrouvez l'ensemble de notre actualité sur notre page Facebook !

Bâtir la connaissance vol.1 - Comprendre une formulation béton

Au sein des entreprises Dodet, transmettre la connaissance est au coeur de nos préoccupations.

D'ordinaire partagé via la formation de nos collaborateurs et apprentis, notre savoir a aujourd'hui vocation a être diffusé au plus grand nombre par l'intermédiaire de notre site internet.
Afin de débuter cette série nous vous proposons de découvrir brièvement les bases du choix d'une formule béton adaptée à votre projet. A l'issue de cet article retrouvez notre document de référence réalisé par nos équipes.

Les principaux constituants des bétons développés quotidiennement sont généralement bien connus (Sable, granulats, ciment, eau pour ne citer qu'eux). Le dosage des éléments dépend quant à lui de l'expression d'un besoin spécifique. La réponse à ce dernier est alors apportée au travers d'une formulation spécifique exprimée communément de la façon suivante :

C25/30 XF1 D16 S3

Classe de résistance, d'exposition béton, dimension des granulats et classe de consistance et de plasticité : autant de composantes à considérer à la lecture d'une telle formule. Afin de vous apporter des éléments de compréhension décortiquons-la ensemble.

Réalisation d'éprouvettes pour analyse.

1. La classe de résistance

Elle atteste de la résistance du béton sous contrainte d'une pression verticale. Cette dernière, exercée jusqu'à rupture, est exprimée en mégapascal (ou MPa).
La mesure, effectuée sur béton durci à 28 jours, est réalisée sur éprouvettes cylindriques et ou cubiques.

Cette donnée est exprimée et se décompose de la manière suivante :

C X/Y
  • "C" traduit le terme anglais "Concrete" qui signifie Béton.
  • "X" représente la mesure de la résistance sur éprouvette cylindrique (exprimée en MPa).
  • "Y" décrit la même mesure mais sur éprouvette cubique.

À titre d'information la construction d'une maison s'accompagne généralement du choix d'une classe de résistance comprises entre C 20/25 et C 30/37.

2. La classe d'exposition

La classe d'exposition béton traduit un ensemble d'agressions auxquelles l'ouvrage va être confronté au cours de son usage. Le choix d'une telle classe s'appuie donc sur l'analyse de l'environnement auquel le béton fera face. À cet effet, la norme NF EN 206/CN les regroupe en 2 catégories : les classes d'expositions courantes et les classes particulières.

Les classes d'expositions courantes :

Au regard de la norme il en existe trois principales. Elles sont déclinées en fonction du degré d'agressivité du facteur observé.

  • X0 : risque d'attaque ou de corrosion inexistant.
  • XC : risque de corrosion par carbonatation du béton. Il s'agit d'un risque de corrosion en raison de l'humidité de l'air.
  • XF : risque d’attaque gel / dégel.
Les classes d'expositions particulières :

À la manière des classes d'expositions courantes, elles distinguent trois classes spécifiques aux environnements agressifs.

  • XS : risque de corrosion lié à la présence de sel marin.
  • XD : risque de corrosion propre à la présence de chlorures distincts du sel marin.
  • XA : risque de corrosion lié aux attaques chimiques. On retrouve fréquemment ce type de formules dans le cadre d'ouvrages agricoles.

3. La dimension des granulats

La dimension des granulats est exprimée, en millimètres, au regard de la dimension maximale du plus gros granulat présent dans le béton.

La mention "D22" au sein d'une formule signifie que la dimension maximale du granulat présent dans ce béton sera de 22 mm.

4. La classe de consistance

Cette notion traduit l'ouvrabilité du béton frais mesurée à l'aide du cône d'Abrams selon un mode opératoire précis.
Cette donnée traduit la capacité d'une formulation spécifique à à se mettre en place et s'adapter à son contenant.

Retrouvez ci-dessous les différentes classes de consistances décrites au regard de la norme NF EN 206/CN.

  • S1 : béton ferme, potentiellement utilisé en pente. Est considéré comme S1 un béton d'un affaissement compris entre 10 et 40 mm.
  • S2 : béton plastique. Est considéré comme S2 un béton d'un affaissement compris entre 50 et 90 mm.
  • S3 : béton très plastique. Est considéré comme S3 un béton d'un affaissement compris entre 100 et 150 mm.
  • S4 : béton fluide. Est considéré comme S4 un béton d'un affaissement compris entre 160 et 210 mm.
  • S5 : béton très fluide. C'est dans cette classification que l'on retrouve les bétons dits "autoplaçants". Est considéré comme S5 un béton d'un affaissement supérieur à 220 mm.

En résumé

Vous l'aurez donc compris, notre formule C25/30 XF1 D16 S3 peut donc être traduite de la manière suivante :

  • C25/30 : la résistance à la compression de notre béton est de 25 MPa sur éprouvette cylindrique et 30 sur éprouvette cubique.
  • XF1 : le béton ainsi formulé tend à subir une faible exposition au gel sans présence d'un agent antigel.
  • D16 : la dimension du granulat le plus gros de cette formulation sera de 16 millimètres.
  • S3 : enfin, la formule étudiée concerne un béton très plastique.

Les différentes caractéristiques abordées ci-dessus vous donnent les clés nécessaires à la compréhension des formules béton courantes. Ces informations ne sont pas exhaustives et le choix d'un partenaire qualifié reste capital dans la sélection d'une formulation béton adaptée à votre besoin.

Certifiée NF BPE, notre centrale Ardèche Béton & Granulats de Privas est dimensionnée pour vos accompagner dans chacun de vos projets !
Notre collaboration avec le laboratoire indépendant LGC84 assure qualité et régularité à nos bétons.

Afin de tirer le meilleur parti de notre expertise, n'hésitez pas à contacter directement nos équipes ou à formuler votre demande de devis en ligne. Nos collaborateurs vous contacteront dans les plus brefs délais.

Retrouvez notre document récapitulatif à cette adresse !

Plus d'actualités